Commanderie des Costes du Rhône

Baronnie de Québec

Page d'accueil  Les activités Les photos Les vins du Rhône Autres sites Web Contactez-nous
Coupo Santo
Le portrait

La carte

La géographie

Les cépages

Les appellations

Les caractères

Les cépages


Les cépages rouges


Cinsault

Les producteurs utilisent très peu le cinsault. Ce cépage précoce, d’un bon rendement , donne des vins très fruités, et compense le caractère alcoolique du grenache et les tannins de la syrah et du mourvèdre. Il semblerait cependant qu’il ait perdu du terrain au profit de ces deux derniers cépages, malgré ses qualités, même s’il demeure un précieux élément d’assemblage pour les vins de la vallée du Rhône méridionale.   


Counoise

On cultive peu ce cépage dans la partie sud de la vallée du Rhône à cause de son caractère capricieux. Au Château de Beaucastel, à Châteauneuf-du-Pape  la famille Perrin le met à l’honneur. On y retrouve beaucoup de finesse, avec un caractère richement fruité, ainsi qu’un parfum complexe de viande fumée, de fleurs et de fruits rouges. La famille Perrin estiment la counoise aussi intéressante que le mourvèdre, associée à d’autres cépages.   


Grenache

Cépage typique des climats chauds, le grenache est, pour le meilleur ou le pire, dominant  dans la partie méridionale de la vallée du Rhône. Selon les rendements, les vins qui en sont issus peuvent être alcooliques, peu équilibrés et rugueux, ou riches, majestueux, somptueux et de longue garde. Lorsque le grenache est taillé court et cultivé avec peu d’engrais, il peut être remarquable. À son meilleur niveau, ce cépage offre des arômes de kirsch, de cassis, de poivre, de réglisse et de cacahuète grillée.

Mourvèdre

Si tout le monde s’accorde sur les vertus du mourvèdre, peu de vignerons, en revanche, s’aventurent à le cultiver. Il se développe bien dans l’appellation Bandol, mais, à Châteauneuf-du-pape, seul le Château de Beaucastel l’inclut de manière significative dans son assemblage final (presque un tiers). Très coloré et superbement structuré, il apporte des arômes complexes de bois et de cuir fin, et résiste bien à l’oxydation. Cependant, il mûrit très tardivement et, contrairement aux autres cépages, ne vaut rien tant qu’il n’est pas à parfaite maturité. Les producteurs lui reprochent en effet de ne donner que peu de couleur et beaucoup d’acidité. Étant donné son caractères très capricieux, il est peu probable que ce cépage soit davantage cultivé dans l’avenir, si ce n’est par des viticulteurs passionnés ou aventureux. Il offre des arômes de cuir, de truffe, de champignon frais et d’écorce absolument féeriques.


Muscardin

Plus courant que le terret noir, le muscardin confère au vin une grande richesse aromatique, ainsi qu'un caractère puissant et très alcoolique. Le château de Beaucastel le cultive, mais seul l'excellent Domaine de Chante-Perdrix de Châteauneuf l'utilise de manière significative, avec plus de 20 %  de ce cépage dans son assemblage final


Syrah

Cépage unique de la parie septentrionale de la vallée du Rhône, la syrah joue un rôle secondaire dans la zone méridionale. Il est cependant incontestable qu' elle apporte au grenache, relativement souple et charnu, la structure, la charpente et les tannins qui lui manquent. Certains producteurs pensent qu'elle mûrit trop vite sous le climat plus chaud du Sud, mais elle est , à mon avis, très bénéfique pour les vins de cette région. De plus en plus de domaines produisent actuellement des vins issus uniquement de syrah, qui révèlent un excellent potentiel. Les Cuvées Syrah du Château Fonsalette et du Domaine Gramenon, qui se distinguent particulièrement, peuvent parfaitement évoluer sur 15 à 25 ans et déploient de arômes de fruits rouges, de café, de goudron fumé et de bois de noyer.

Terret noir

On rencontre fort peu de ce cépage dans le sud de la vallée du Rhône, où il est pourtant autorisé. Il apporte au vin une certaine acidité, et atténue la puissance du grenache et de la syrah. Mais les meilleurs propriétés ne le cultivent plus.


Vaccarèse

Bien qu'il ne soit pas aussi puissant ni aussi profond que la syrah, ni aussi alcoolique que le grenache, il possède son caractère propre et offre des arômes de poivre, de goudron chaud, de tabac et de réglisse.

Les cépages blancs


Bourboulenc

La bourboulenc  donne du corps au vin. Les connaisseurs locaux disent qu'il exhale un parfum de rose.


Clairette

Jusqu'à la mise au point des méthodes et du matériel permettant de minimiser les risques d'oxydation, les vins issus de clairette étaient lourds et alcooliques, souvent d'une couleur jaune très soutenue, avec un caractère épais et pesant. Les techniques modernes permettent d'obtenir des vins doux, floraux et fruités, qui doivent être consommée jeunes. Le merveilleux Châteauneuf-du-pape Blanc du Domaine du Vieux Télégraphe compte 35% de ce cépage dans son assemblage.


Grenache blanc

Le grenache blanc donne des vins merveilleusement fruités et très alcooliques, mais faibles en acidité. Lorsque les fermentations se déroulent à base température et que les malolactiques sont interrompues, il produit un vin délicieux et très agréable à boire sur le court terme. L'exquis Châteauneuf-du-pape Blanc d'Henri Brunier (Domaine du Vieux télégraphe) comporte 25% de grenache blanc, et les frères Gonnet utilisent ce cépage à 50% dans leur Font de Michelle. Les vins de ce type déploient le parfum floral du narcisse et rappellent un peu les Condrieu.


Marsanne

Dans la partie méridionale de la vallée du Rhône, la marsanne donne des vins assez costauds qui appellent le mélange avec d'autres cépages, Jancis Robinson dit souvent qu'elle a ``Comme un parfum de colle qui est loin d'être désagréable``.

Picardin

Picardin:

Ce cépage est tombé en disgrâce peut-être parce que les producteurs estimaient qu'il n'apportait rien aux assemblages. En effet, il présente un caractère assez neutre.


Picpoul

La majorité des vins n'en contient pas une proportion suffisante pour donner une idée de son caractère propre.


Roussanne

La roussanne a pendant des siècles été l'âme de l'Hermitage blanc dans le nord de la vallée du Rhône, mais elle a reculé au profit de la marsanne à cause de ses petits rendements et de sa sensibilité aux maladies. Elle revient maintenant à l'honneur dans les appellations méridionales et déploie plus de caractère que nombre d'autres cépages blancs, offrant des arômes de miel, de café, de fleurs et de noix, et produisant des vins de longue garde, ce qui est assez rare pour un vin blanc de la région. Ainsi, le célèbre Château de Beaucastel de Châteauneuf-du-pape produit, à base de 80% de roussanne, le vin blanc le plus apte à la longue garde de toute l'appellation, et il propose également, depuis 1986, un vin exclusivement issu de vieilles vignes de roussanne qui se révèle souvent très profond.


Viognier

Ce cépage donne un vin blanc unique et grandiose, à Condrieu et à Château Grillet, dans le nord de la vallée du Rhône. Il est plutôt rare dans la partie méridionale, mais les plantations expérimentales donnent des résultats très encourageants, comme au Domaine de Sainte-Anne, à Saint-Gervais, et au Domaine de Saint-Estève, à Uchaux, où l'on produit un excellent viognier. Le Château de Beaucastel l'utilise depuis 1991 dans son Coudoulet blanc, mais, malheureusement, ce cépage n'est pas autorisé en appellation Châteauneuf-du-pape, alors qu'il pourrait grandement améliorer certains vins de village, pas trop neutres. Le viognier est aussi de plus en plus fréquemment  utilisé pour l'élaboration des Côtes-du-Rhône blancs, ce qui explique qu'ils soient de meilleure qualité.

MAJ: 2008-08-20